Commissariat général au tourisme

Les Pages Pro

Tourisme et mondialisation Hors série

mondecouvChamplain

La croissance annoncée du tourisme international présage une croissance exponentielle pour les premières décennies du XXIe siècle, laquelle se combinera avec une croissance des mobilités touristiques nationales. De nos jours, tout se passe comme si s'opérait une transition touristique, avec le passage d'un régime d'habiter le monde non touristique à un autre, où le tourisme devient une composante de l'existence humaine.
Dès lors, si l'on considère que la transition touristique se déploiera à l'égale de la transition urbaine (généralement, la transition urbaine s'achève avec des taux voisins à 80 % de la population vivant en ville), on pressent la marge de manœuvre qu'il reste à conquérir aux tourismes international et national. Nous serions au début d'un phénomène dont le développement et les implications restent à venir. Finalement, à l'exception des pays occidentaux, anciens foyers touristiques dont la démographie est limitée, le tourisme reste à construire ailleurs dans le monde pour plusieurs milliards d'individus.
Ce constat va de pair avec une nouvelle étape dans le développement du tourisme, qui est l'avènement d'un tourisme de masse mondialisé. Admettre que le tourisme est aujourd'hui un phénomène mondialisé n'est plus une originalité. Poser qu'il est mondialisé et mondialisant, c'est franchir un pas supplémentaire.
Face à cette mise en tourisme mondiale, survient une autre question, importante pour les destinations et les lieux touristiques : comment survivre face à la concurrence accrue ? Cette concurrence n'est pas forcément produite par une fréquentation réelle du monde touristique, mais est induite par l'évolution et l'amélioration de la connaissance des individus-touristes de ce qui se passe dans le monde.
Le tourisme, qui fut longtemps une affaire européenne puis occidentale, est aussi, depuis trente années, une affaire asiatique. Et il apparaît de plus en plus clairement aux chercheurs que les touristes asiatiques, au-delà des apparences, n'agiraient pas tout à fait comme les touristes occidentaux. Certes, ils se reposent, visitent, jouent et font du shopping, mais pas de la même façon que les touristes occidentaux...
La recherche scientifique a considérablement progressé ces dernières années en reconnaissance et en connaissance de ces écarts aux modèles praticiels. Par touches successives, d'autres attitudes émergent, des subtilités pointent au-delà des importantes différences.
Dès lors, nous vivons un autre moment important dans la constitution du monde touristique ; celui où, peut-être, d'autres modèles se forgent. Ainsi le refus de bronzer est-il temporaire ou définitif, instillant un nouveau rapport au soleil ? Si tel est le cas, comment cette posture évoluera-t-elle et influencera-t-elle les Occidentaux ? La question de la circulation des modèles est posée ; la réflexion sur la diffusion de la pratique est engagée. Le présent ouvrage privilégie trois thématiques qui croisent mondialisation des modèles et tourisme : le durable, la culture et la gastronomie.
Cet ouvrage collectif est issu des Troisièmes Rendez-vous Champlain sur le tourisme, qui se sont tenus en juin 2010 à Angers.

Auteur(s) Collectif (sous la direction de Philippe Duhamel, Boualem Kadri)
Editeur Espaces tourisme & loisirs
Date de parution Septembre 2011
Nombre de pages 460

Disponibilité

Table des matières

1. Les acteurs du tourisme : accès, pratiques et gouvernance
– Comprendre les pratiques et l'expérience touristique
– Gouvernance et jeux d'acteurs

2. Tourisme et développement dans les lieux du monde
– La mise en tourisme des lieux
– Le développement des lieux touristiques


3. La production de modèles mondiaux ?
– Éléments pour une lecture critique des modèles
– Une globalisation culturelle au service du tourisme