Commissariat général au tourisme

Les Pages Pro

Patrimoine éco-gastronomiques,Tourisme et Durabilité. Pourquoi et comment la valorisation touristique du patrimoine halieutique galicien peut-elle contribuer au développement local et touristique durable des zones rurales côtières en Galice ?

Le
 choix
 d'un
 objet
 de
 recherche
 n'est
 pas
 anodin,
 il
 témoigne
 bien
 souvent
 des orientations
 académiques
 et
 idéologiques
 de
 son
 auteur,
 ainsi
 que
 de
 ses
 désirs professionnels
 futurs.
 Après
 avoir
 fait
 un
 mémoire
 en
 Communications
 Sociale sur
 la souveraineté 
alimentaire 
et 
l'éducation au 
développement 
en 
partenariat 
avec 
SOS 
Faim,
je me
 retrouve
 une
 fois
 de
 plus,
 à
 parler
 d'alimentation
 –
 de
 « gastronomie »
 -
 
 et
 de développement,
 mais
 cette
 fois,
 en
 termes
 de
 valorisation
 patrimoniale
 et
 touristique durable. 

Si 
le 
lien
 peut 
ne 
pas 
paraître, 
a
priori, 
explicite 
voire 
antinomique, 
un 
petit 
détour sur 

le
 sens 
que 
nous 
donnerons 
au 
mot 
«gastronomie» 
dans 
ce 
mémoire 
permettra 
sans doute 
d'y 
voir 
plus 
clair.


Gastronomie ?
 Patrimoine
 éco-gastronomique
 ?
 Mais
 de
 quoi
 parlons nous exactement
?

Dans 
son 
acceptation 
courante 
la 
gastronomie 
est 
souvent 
spontanément 
associée 

à 
une pratique 
épicurienne 
élitiste,
 pourtant,
 ce
 n'est
 pas
 d'étoiles 
Michelin
 ou
 de 
Haute
 cuisine dont 
nous 
avons 
décidé 
de 
vous 
parler, 
mais 
bien 
de 
«gastronomie» 
dans 
le 
sens 
originel du 
mot, 
te l
qu'il 
fût 
définit 
en 
1823, 
par 
le 
précurseur 
Brillat-Savarin 
qui ,
tombé 
dans 
l'oubli, retrouve
 toute
 son
 actualité
 dans
 le
 contexte
 actuel
 et
 est
 repris
 par
 le
 mouvement
 éco-gastronomique 
international 
Slow 
Food 
militant 
«pour 
la 
défense 
et 
le 
droit 
à 
la 
qualité, 
à 
la diversité 
et 
au 
plaisir 
de 
l'alimentation»:

"La 
gastronomie
 est
 la
 connaissance
 raisonnée
 de
 tout
 ce
 qui
 a
 rapport
 à
 l'homme, 
en tant 
qu'il 
se 
nourrit. 
Son 
but 
est 
de 
veiller 
à 
la 
conservation 
des 
hommes, 
au 
moyen 
de 
la meilleure 
nourriture 
possible. 
Elle 
y 
parvient
 en 
dirigeant, 
par 
des 
principes 
certains, 
tous ceux 
qui 
recherchent,
 fournissent 
ou 
préparent 
les 
choses 
qui 
peuvent 
se 
convertir 
en aliments. 
Ainsi ,
c'est 
elle, 
à 
vrai 
dire, 
qui 
fait 
mouvoir
 les 
cultivateurs, 
les 
vignerons ,
les pêcheurs, 
les 
chasseurs 
et 
les 
nombreuses
 familles 
des 
cuisiniers ,
quel
que 
soit 
le
 titre ou
 la
 qualification
 sous
 laquelle
 ils
 déguisent
 leur
 emploi
 à
 la
 préparation
 des aliments. (...) 
La 
gastronomie 
tient 
à 
l'histoire 
naturelle, 
à 
la 
physique ,
à 
la 
chimie, 
au commerce 
et 
à 
l'économie 
politique, 
sans 
oublier 
la 
médecine 
et 
la 
sociologie."

Ce
 dont
 nous
 allons
 vous
 parler,
 c'est
 donc
 d'une
 gastronomie
 
 impliquant,
 dans
 sa définition 
même, 
l'ensemble 
du 
système 
alimentaire 
de 
la 
production 
à 
la 
consommation en
 passant
 par
 la
 préparation
 et
 la
 commercialisation.
 D'une
 gastronomie
 qui
 remet
 le producteur
 et
 son
 savoir-faire
 au
 centre
 du
 processus,
 et
 que
 nous
 concevons
 comme
 un patrimoine 
naturel
 e t
culturel 
matériel
 et 
immatériel, 
à
 protéger, 
à 
valoriser, 
à 
innover.


D'un
 patrimoine
 vecteur
 de
 durabilité,
 qu'à
 la
 suite
 du
 mouvement
 Slow
 Food
 nous appellerons 
éco-gastronomique
 et
 qui 
“envisions
 a
 futur
 food
 system
 that
 is
 based
 on
 the principles 
of 
high 
quality 
and 
taste, 
environmental 
sustainability 
and 
justice. 
(...) 
In 
essence, 
a food 
system 
that 
is 
good, 
clean, 
and 
fair”

Vaste
 domaine,
 qui
 implique 
une 
multitude 
d'acteurs,
 certes !
 Toutefois,
 dans
 le
 cadre
 de notre
 recherche 
et 
de 
notre 
étude 
de 
cas 
qui 
aura 
pour 
objet 
la 
valorisation 
du 
patrimoine halieutique
 artisanal
 en
 Galice,
 nous
 nous
 focaliserons
 particulièrement
 sur
 le
 secteur productif 
en 
zone
 rurale: 
la 
pêche 
artisanale 
et 
le
 rôle 
des 
producteurs 
locaux
 
ou 
plutôt, des 
«cueilleurs» 
locaux: 
les 
pêcheurs 
artisanaux.

Désirant
 analyser
 un
 phénomène
 touristique
 contemporain,
 vecteur
 potentiel
 d'un développement 
touristique 
durable, 
les 
patrimoines 
éco-gastronomiques 

se 
sont 
imposés à
 nous
 comme
 une
 perspective
 clef
 à
 aborder.
 Une
 thématique
 certes
 complexe,
 mais passionnante
 et
 multidimensionnelle,
 autour
 de
 laquelle
 gravitent
 de
 multiples
 enjeux environnementaux,
 socio-économiques,
 culturels
 et
 politiques,
 qui,
 dans
 notre
 monde globalisé
 à
 dominante
 industrielle,
 n'est
 pas
 à
 l'abri
 des
 paradoxes
 et
 des
 controverses... mais 
qui 
est 
également 
porteuse 
d'espoir 
qu'un 
autre 
monde 
est 
possible...

“L'avenir
 ne
 sera
 garanti
 que
 par
 des
 hommes
 et
 des
 femmes
 produisant
 de
 la nourriture 
au 
moyen 
de
 techniques 
compatibles 
avec 
les
 rythmes 
de 
la 
planète, revalorisant
 de
 vieilles
 méthodes,
 respectant
 la
 biodiversité
 et
 les
 traditions gastronomiques 
strictement 
liées 
à 
la 
culture 
et 
à 
l'économie 
de 
chaque 
endroit du 
monde”


« Finalement,
 on
 ne
 conserve
 que
 ce
 qu'on
 aime,
 on
 n'aime
 que
 ce
 que
 l'on comprend,
 on
 ne
 comprend
 que
 ce
 que
 l'on
 nous
 apprend. » 



Auteur(s) Derwa Julie
Université ULB - IGEAT
Date de parution 2010

Disponibilité

Extrait

" Directeur : A Diekmann "